MENU

CARGLASS®, pionnier en France de la réparation de pare-brise, part à la rencontre des Français avec la seconde édition des Repair Days afin de promouvoir la réparation responsable.

Un tour de France, en partenariat avec le réseau des Ressourceries, pour sensibiliser les citoyens aux vertus de la réparation : moins de déchets, moins de logistique, moins énergivore, moins coûteux, plus responsable. Chez CARGLASS® la réparation coûte 5 fois moins cher*  qu’un remplacement et génère 99% de déchets en moins. 

Réduire nos déchets…

La consommation responsable étant de plus en plus au cœur des préoccupations de chacun, CARGLASS® a décidé de lancer une étude nationale pour cerner la perception qu’ont les Français de la réparation des objets. Même si, dans la quasi-totalité des cas, les Français préfèrent éviter de jeter leurs appareils lorsqu’ils sont endommagés, ils ont une notion approximative de ce qui est réparable ou non.

Réparer soi-même ? Se rapprocher d’une association locale ? Demander les conseils d’un expert ? Les Français ne connaissent pas les moyens possibles pour réparer et ainsi devenir un acteur de l’économie circulaire.

Les objets les plus réparés

Lorsqu’il s’agit d’automobiles, la réparation est en majorité préférée au remplacement. Ainsi, 57% des Français vont naturellement vers la réparation lorsqu’il s’agit de leur voiture. Sur une voiture les 3 éléments pour lesquels la réparation est privilégiée sont la carrosserie, les rétroviseurs et le pare-brise. Malgré les nombreuses contraintes techniques existantes (la localisation de l’impact, sa taille,…), CARGLASS® réussit à réparer 30% des pare-brise endommagés. Ce sont ainsi près de 240 000 pare-brise à qui l’on donne une seconde vie. Un acte plus respectueux de l’environnement puisque chez CARGLASS® la réparation génère 99% de déchets de moins qu’un remplacement.

Le coût de la réparation

Les Français s’imaginent en effet souvent que le coût d’une réparation risque d’être supérieur au prix d’achat du produit. Au-delà de cette idée reçue ils ont du mal à déterminer si un objet est réparable. En effet, 40% des Français disent ne pas savoir si leurs biens défectueux sont réparables et c’est même près de 30% d’entre eux qui pensent qu’aucun des objets qu’ils ont jetés cette année n’aurait pu être réparé. Chez CARGLASS® la réparation d’un pare-brise coûte en moyenne 5 fois moins cher* qu’un remplacement.

Nos partenaires

*source contrôle de gestion CARGLASS®